Comment réussir dans la rédaction web ?

La rédaction web est un métier dont les principaux atouts sont l’expérience du terrain et la réactivité. Pour réussir dans ce domaine, il faut d’abord se familiariser avec celui de la communication numérique. Sauf qu’en tant que rédacteur, on n’est pas consommateur mais un acteur du rouge de la communication web. La réactivité se traduit par la faculté à maîtriser les différentes contraintes de la rédaction web. On mettra essentiellement l’accent sur ces contraintes pour mieux comprendre l’univers de la rédaction web.

Les contraintes de la rédaction web

Le rédacteur ne tourne pas autour du pot. Ses phrases sont simples et claires, et ses mots subtilement choisis. Le choix des mots répond d’abord à un souci de clarté du message, mais aussi d’accrocher les internautes. D’où l’importance du suivi régulier des mots-clés avec Google Adwords.

Le rédacteur n’est pas un théoricien : il parle de choses concrètes, parfois en puisant dans son expérience ou ses connaissances, parfois en se référant sur des questions pratiques notoires. Un exemple concret (et un conseil en même temps) : le rédacteur est conscient que tous les internautes ne seront pas forcément d’accord avec ses idées, mais il se doit de les assumer parce que l’expérience nous apprend que l’hésitation se reflète toujours dans le texte rédigé.

La rédaction pour le web est soumise à l’obligation de pertinence. Les internautes sont allergiques aux clichés qui ne se démarquent pas.

Même si la plupart des textes rédigés sont informatifs, l’esprit marketing n’est jamais très loin. En marketing, on satisfait les attentes (même subjectives ou erronées) de la clientèle. Le rédacteur rédige, certes avec subtilité et objectivité, ce que recherchent les internautes. Exemple concret : ce n’est pas dans la rédaction web qu’on polémique sur des conceptions, certes erronées, mais populaires.

L’importance particulière des mots-clés dans la rédaction web

Le rédacteur est aussi référenceur. Tout au moins dans les titres d’article et de paragraphe, des mots-clés pertinents doivent apparaître. Les statistiques de Google Adwords sont précieuses pour connaître le nombre de recherches mensuelles de chaque mot-clé.

L’idéal est que les mots-clés pertinents en rapport avec la thématique traitée se répètent le plus possible dans un texte. Mais quand un mot-clé est inséré n’importe comment, tel un cheveu dans une soupe, c’est la crédibilité du texte qui est ternie.

Sinon, avec l’expérience du terrain, le rédacteur est à même d’appréhender des mots-clés qui reviennent à chaque fois : « …pas cher », « …tendance », « …design », « qu’est-ce que… », « pourquoi… », « comment… », etc.

Exemple concret pour terminer : si le rédacteur rédige un article sur la création de site Internet Madagascar, il aura à glisser subtilement des mots clés comme « agence web offshore », « création de site offshore », « création de site pas cher », « agence web Madagascar », « site internet pas cher ».

Un conseil pour conclure le tout : la rédaction web est un domaine plus exigeant qu’on ne le pense. Les échecs étant inévitables et fréquents, il n’y a pas lieu de se mordre les doigts quand un partenaire vous fustige de critiques virulentes. C’est l’expérience qui vous forgera.

Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir nos meilleurs articles et des vidéos en exclusivités.