Statuts : Différences entre VRP et agent commercial

Le métier de commercial n'a jamais été aussi présent qu'à leur actuelle. Beaucoup d'entreprises cherchent des commerciaux, et beaucoup de personnes se tournent vers ces métiers souvent synonymes de bons revenus et de liberté. Mais attention, ces bons coté dépendent d'une chose : le statut du commercial. En effet nous rencontrons deux statuts différents : VRP et agent commercial. Cest statuts n'ont rien en commun même s'il s'agit au fond du même métier. Dans cet article nous allons tenter de vous éclaircir sur ces deux voies qui seront devant vous si vous décidez de devenir commercial. Préfèrerez-vous un statut de Voyageur Représentant Placier (VRP) ou d'agent commercial (plus couramment appelé agent co). Vous allez voir que ces statuts sont radicalement différents et adaptés à un style de vie personnel et professionnel différent.

 

1. Les ordres

La première chose à savoir lorsque vous êtes agent commercial, c'est que vous n'avez pas de patron, vous êtes votre propre patron. Vous n'avez donc aucun ordre à recevoir de l'entreprise avec qui vous n'avez pas un contrat de travail mais un mandat. Le mandat n'est pas obligatoire mais vivement conseillé pour protéger l'entreprise et l'agent commercial. Ce mandat résume les taux de commissions, le secteur d'activité, ou encore les outils mis à votre disposition. En tant que VRP en revanche vous signez un contrat de travail qui résumera vos droits, mais aussi et surtout vos obligations envers l'entreprise qui vous emploie. Vous pourrez donc recevoir des ordres au quotidien et serez totalement subordonné à un responsable et un patron.

 

2. La rémunération

En tant qu'agent commercial vous toucherez des commissions exclusivement sur vos ventes. Cette absence de revenu fixe est souvent compensée par des commissions bien plus importantes qu'en tant que salarié (deux à trois fois plus). Et puis si vous avez des droits Pôle Emploi, il faut savoir que vous pouvez maintenir vos droits en le demandant à votre agence Pôle Emploi et en continuant de vous actualiser. En étant VRP exclusif vous toucherez en général un minimum garanti (aux alentours de 650 € net), qui ne vous sera pas donné si vos commissions dépassent cette somme. Certaines entreprises offrent réellement un fixe, mais les commissions sont souvent très basses. En étant VRP multicarte vous n'aurez pas de fixe, ni de minimum garanti, et des commissions moins élevée qu'un agent commercial.

 

3. Les commissions récurrentes

Lorsque vous êtes agent commercial indépendant, vous touchez des commissions chaque fois que vos clients commandent et renouvellent leurs commandes. Cela vous garanti donc une sécurité de revenu supplémentaire. Si vous êtes VRP en revanche vous ne toucherez pas de commissions sur les ventes récurrentes, ou alors à un taux très inférieur au taux de base. Cette absence de commissions récurrentes est justifiée par le fait que le commercial touche un fixe ou un minumum garanti et qu'on ne peut pas tout avoir. Mais c'est surtout l'entreprise qui embauche un VRP qui est la grande gagnante de l'histoire en ne versant une commission qu'à la première commande du client.

 

4. La sécurité de l'emploi

"Le statut VRP permet une grande sécurité de l'emploi, contrairement au statut d'agent co" : c'est souvent ce qu'on entend dans la bouche des personnes qui n'y connaissent rien sur le sujet. En effet si un VRP ne fait pas de vente, il touche quand même son salaire. Alors l'entreprise va lui mettre un avertissement le premier mois, un second le deuxième mois, et le troisième mois ce sera dehors pour faute grave, donc pas terrible pour retrouver du travail derrière. L'agent commercial ne coute pas de frais fixe à l'entreprise pour laquelle il est mandaté, cette dernière ne lui fera donc aucun reproche s'il ne vend pas, hormis s'il dispose d'un secteur géographique en exclusivité, ou qu'il n'honore pas ses rendez-vous.

 

5. La liberté d'action

L'agent commercial, comme nous le disions plus haut, est indépendant, son patron c'est lui. Il est donc dans une relation d'égal à égal avec l'entreprise pour qui il travail et établiront les meilleures stratégies dans un esprit gagnant-gagnant. L'entreprise peut par exemple demander à tous les agents d'être présent pour une conference-call en début de mois, mais pas tous les jours. Dans une agence de VRP en revanche il est très fréquent que les commerciaux soient convoqué chaque matin et chaque début d'après-midi pour débriefer la demi journée passée. La liberté d'action d'un VRP est beaucoup plus limitée puisque ce dernier est subordonné à l'entreprise.

Decouvrir notre opportunite d affaire

×